Actualités

Article "Une seconde petite bibliothèque de rue"

Inauguration officielle de cette borne livr’libre. © Photo NR

Seconde boite à livres installée à Ballan-Miré avec la participation de Touraine Propre et de La Croix Rouge pour l'inauguration.

Issue des briques alimentaires recyclées, cette borne Livr'Libre est assemblée dans notre atelier SC'PACK, et rejoint notre catalogue de mobiliers urbains en PolyAl disponible sur notre site www.sc-pack.fr.

#scpack #boitealivres #tourainepropre #lacroixrouge #recyclage #mobilierurbain


Lien vers l'article de la Nouvelle République.

Certains utilisent déjà la première qui a été installée devant le centre Jules-Verne depuis des années maintenant. Désormais, les Ballanais peuvent utiliser une seconde boite à livres, installée dernièrement juste devant l’hôtel de ville, place du 11-Novembre. 
Le principe reste le même : chacun est invité à emprunter gratuitement les ouvrages présents, sans formalités ni inscriptions aucunes, ni délais imposés pour la lecture. Une fois lus, ces ouvrages empruntés doivent être reposés à cette borne. De plus, afin que cette « borne livr’libre » puisse vivre et se renouveler, il est demandé à ceux qui souhaitent se débarrasser d’un ouvrage de venir le déposer afin qu’il profite à d’autres. C’est mieux que de finir à la poubelle ou au pilon. Une façon judicieuse de redonner aux livres une seconde vie et de limiter les déchets, tout en encourageant la lecture. C’est Touraine propre qui a financé cette action et sa gestion est confiée à la section ballanaise de la Croix-Rouge. 
L’inauguration officielle par le maire et ses adjoints concernés (Anne Métay et Didier Koenig) a eu lieu également en présence de membres de la Croix-Rouge. L’emplacement a été bien choisi, car la borne est bien visible et facilement accessible, avec de l’espace pour s’asseoir, discuter, échanger autour des romans. Cette petite bibliothèque de rue ne demande donc qu’à réunir les amateurs et à favoriser les échanges. À utiliser sans modération, surtout en cette période de vacances et avec ce temps chagrin. Une façon de s’évader également pour ceux qui ne peuvent partir. 

© Nouvelle République  Publié le 17/08/2021 à 06:25