Actualités

PRESSE // "Livr’Libre s’installe aux Brossereaux"

Une nouvelle borne à livres vient de faire son apparition aux Brossereaux.  © Photo NR

Mise en ligne le 07.03.2019


Nouvelle boîte à Livr' Libre SC'PACK installée aux Brossereaux dans la Ville Montlouis Sur Loire.

Venez échanger et partager vos livres entre petits et grands pour le plaisir de la lecture.

Cette boîte à livre est faite en PolyAl, association de polyéthylène et d'aluminium issue du recyclage des briques alimentaires françaises. C'est un matériau innovant 100% recyclé et made in France !

La fabrication du mobilier urbain se fait dans nos ateliers et sous la gamme « made in Signal Concept » : SC’PACK ! N’hésitez pas à consulter le site www.sc-pack.fr

Après celle inaugurée aux Coteaux, en février 2016, qui a depuis trouvé son public et son rythme de fonctionnement, la deuxième borne Livr’Libre vient de voir le jour, à proximité du local des associations. Cet événement convivial s’est déroulé en présence de l’ensemble des acteurs, qui ont travaillé sur le projet, ainsi que les habitants du quartier. L’occasion pour les élus de partager une réflexion sur ce quartier et de lancer de nouvelles dynamiques, comme la création, l’an dernier, des jardins partagés. « Cette bibliothèque de rue, désormais accessible à tous, a été réalisée avec environ 27.000 briques alimentaires recyclées », explique Jean-Luc Galliot, vice-président de Tours Métropole, chargé du développement durable. Le fonctionnement est simple : tout le monde a accès à cette borne, pour y déposer ou y prendre des livres, sans inscription et sans contrainte. Un contrôle sera effectué par l’association de la Passerelle, afin de vérifier que les livres soient propres, en bon état et intéressants. « Il nous faut rappeler toute l’importance de la lecture dans la construction de l’imaginaire individuel et collectif, encourageant l’esprit critique et citoyen. Ce nouveau mobilier urbain devient acteur d’une animation publique intergénérationnelle et inter-sociétale, sans autre contrepartie que la diffusion de la connaissance », a précisé le maire, Vincent Morette. 


➔ Liens vers l'article de La Nouvelle République